Les anglais ont du coeur !

29 janvier 2009

Après un long moment d'absence, me revoici pour conter la suite des aventures des frenchies un peu paumés à Manchester. Absence, dûe entre autre à une flemme catégorique, à une monotonie de vie assez peu courante, et finalement mêlée à un petit manque d'inspiration aussi. Bref, je reste étudiant pour le moment, et certains pourront y voir un possible manque de maturité. Mais bon, on va quand même tenir l'année, et si la monotonie s'impose trop je dériverai un chouilla sur des articles à peine orientés informatique, tant pis.

Bon malgré tout, la monotonie, c'est pas un équilibre stable. Et oui, de temps à autres, un petit mois de vacances s'immisce et vient perturber l'irréductible colocation de nous autres petits français en état de quasi hibernation. Suivi de deux semaines de partiels... Alors, voyant tout d'abord la cible principale de mon blog, c'est à dire la famille et les proches, on va commencer par le bilan : plutôt dans le vert. On va dire un peu orange pour l'un de mes quatre partiels, qui concernait la sécurité, mais pas d'inquiétude la note ne compte que pour 30% :).

Alors, c'est comment ?
Tiens, analysons un partiel type d'anglais. Sur quatre matières, deux étaient plutôt tournées mathématiques, les deux autres étant plutôt techniques (c'est du moins ce que je pensais en choisissant mes cours au début de l'année). Résultat, du par coeur... pour les quatre !
Précisons.
Tout d'abord, le contexte : des polys, parfois de très bon support (merci le machine learning - comprenez intelligence artificielle au sens d'aide à la décision), souvent étant purement et simplement les slides qui défilent pendant un cours oral (du genre trois mots par slides...).
Ensuite, les annales : un exemple est plus parlant. Bon, c'est technique, mais concrètement il suffit de faire quelques statistiques sur les types de questions ; {explain, what is, give, describe}. Le partiel est pas mal résumé non ? Voilà, c'est dommage, mais le par coeur est privilégié. Bon évidemment je généralise, mes autres colocs ont un partiel demain (pour moi c'est fini, eux ont choisi une autre matière que sécurité), basé à 95% sur des maths.
Les deux dernières semaines ont donc été passées à apprendre et réapprendre par coeur des concepts techniques, des noms de théorèmes, des ""algorithmes""... que l'on ne sait pas implémenter. Bon, on comprend mieux pourquoi certains élèves ne bronchent pas devant une utilisation d'approximation de Laplace : C'est comme le reste, il suffit de ressortir le slide apparu au tableau et on a les points.

Le portrait semble un peu noir, mais on pourra relever tout de même le fait que sur ces matières, en général 50% de la note est attribuée au partiel, laissant l'autre moitié à un projet plus précis, plus tourné vers l'implémentation - a priori. J'ai l'impression que c'est vrai pour certaines matières (le machine learning notamment, domaine pour lequel on a une idée bien précise du champ d'application et de la réponse au comment), mais pour d'autres (grid computing - consiste concrètement à 'virtualiser' un ensemble de serveurs en une seule ressource - me saute à la figure, mais aussi la sécurité), c'est vraiment flou. On survole des concepts, et au final on ne connaît que des définitions qu'évidemment on aura oubliées d'ici un an.

Après l'effort...
Voilà pour le bilan de ces deux semaines. Pour moi, c'est terminé. Ca fait du bien, rien de tel pour clore tout celà...

... qu'un bon smoothie banane, citron et miel !

Et comme chacun sait, après une aventure vient le banquet avec toute la tribu gauloise ! On va évidemment fêter la fin de ces bourrages de crânes vendredi soir par quelques bières au(x) pub(s) d'à côté, mais on va y aller doucement. Si si, vraiment, parce que le lendemain a lieu le Pangaea Festival ! A priori, il semble être le plus gros d'Europe, avec 4000 étudiants. Allez, je réserve un billet pour cette soirée.

2 commentaires:

prichard a dit…

Félicitations fiston ! On verra bien si notre esprit gaulois est plus malin que celui des GBs. Attention aux exces de smoothies (ou autres boisson) et bonne fête payenne ! Bisous

Jérémy a dit…

Yep,

Le par coeur est aussi très usité pour les partiels en Suède.

bon courage ....